C'est la fin de la première partie ! - par Rachel, Clément, Mathilde et Benoît
P1270616.JPG

"Faire la démarche d'accueillir un enfant sarhaoui à la maison nous a demandé quelques temps de réflexions, car nous partions vers l'inconnu sans savoir si nous serions capables de le faire correctement et puis Florence nous a dit "ne réfléchissez pas trop " alors on l'a fait ! Notre bilan aujourd’hui après avoir accueilli Mohamed Salem c'est que cet accueil est un bonheur partagé. Bonheur d'oser aller à la rencontre des différences, bonheur de faire la connaissance d'enfants qui sont émerveillés par la simple vue d'un escargot ou d'un abricot sur un arbre. Bonheur d'avoir de vrais fous rires avec ces enfants. Mohamed Salem a, le temps d'une semaine, bouleversé notre quotidien mais dans le bon sens, cela nous a demandé d'êtres disponibles et nous a forcé à nous livrer pour arriver à une vraie complicité. Les moments collectifs avec l'ensemble des familles ont également été pour nous un réel plaisir, unis dans une même action des liens forts se sont tissés.Merci à tous enfants, familles, Laabidi et les membres de CASIA."